En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Honoraires de votre cabinet d’avocats à Paris dans le VIIIème arrondissement

Les honoraires sont libres et comprennent les frais liés aux formalités que votre avocat doit accomplir ainsi que sa rémunération.

La fixation des honoraires est faite, par l’avocat et le client, dès le premier rendez-vous.

Ils décident ensemble du montant des honoraires mais aussi de l’échelonnement des règlements.


Votre avocat vous informera régulièrement de l’évolution du montant de vos honoraires.

C’est à ce moment là que la convention d’honoraires est fixée.

Qu’est ce qu’une convention d’honoraires ?

Depuis la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques modifiant l’article 10 de la loi n°71-1130 du 31 décembre 1971, l’établissement d’une convention d’honoraires écrite entre l’avocat et son client est obligatoire.

Cette obligation s’applique pour tout type d’intervention, (consultation, assistance, conseil, plaidoiries…).

Sur quels critères se basent vos avocats pour la fixation d’honoraires ?

Afin de déterminer leurs honoraires, Maître Denobili-Barlier et Maître Barlier-Jacob suivent plusieurs critères.

Tout d’abord, les honoraires sont fixés en fonction de votre situation financière.


De plus, la difficulté de l’affaire joue un rôle important dans le montant des honoraires tout comme les frais exposés, le temps et la disponibilité consacrés à l’affaire par votre avocat.

De manière générale, l’avocat est rémunéré selon une base de taux horaire, (principalement lors d’affaires complexes et longues), ou sur un règlement forfaitaire, (souvent pour les procédures simples).

Enfin, les frais de fonctionnement s’ajoutent au reste, (téléphone, photocopies, déplacements…).

Aide juridictionnelle

Toutefois, vous pouvez dans certains cas avoir recours à une aide juridictionnelle. Elle vous permettra de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle de vos frais par l’État. Cette aide est accordée aux personnes ayant de faibles ressources et répondant à 3 crières, (vos ressources doivent être inférieures à un plafond défini, l’action en justice envisagée ne doit pas être irrecevable ou dénuée de fondement et enfin vous ne disposez pas d’une assurance de protection juridique couvrant les frais).

L’aide juridictionnelle peut être demandée avant ou pendant l’affaire et s’effectue grâce à un formulaire Cerfa n°15626*01.